Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
KickMyGeek.comKickMyGeek.com

Tests > Tests jeu Android > Test jeu Android The Deer God

The Deer God sur Android

Test jeu Android publié le par Olivier

The Deer God sur Android
Un chasseur qui se fait chasser...
Allumez un petit feu dans ce paysage enneigé
Des missions à réaliser
Attention au feu de forêt !
Obtenez de nouveaux pouvoirs en réussissant des énigmes
Un peu d'amour... pour sauvegarder !
Déplacez des blocs en les poussant
Votre inventaire...

Une exploration poétique, une aventure immersive.

Il est assez difficile et délicat de catégoriser The Deer God, tant ce jeu évolue dans votre ressenti au fil des découvertes et de votre avancée dans cette aventure poétique. Il est même assez complexe d'expliquer pourquoi on aimera ou non ce jeu créé par Crescent Moon Games et Cinopt Studio, tant chaque joueur trouvera dans ce dernier bonheur, difficulté, plaisir et pénibilité. Alors, malgré les quelques soucis du jeu (qui seront corrigés avec de futures mises à jour), voilà une revue d'effectif des points forts et points faible de cette aventure quelque peu iconoclaste.

Pour résumer un peu le principe général, vous incarnez au départ un chasseur tueur de cerf, qui trépassera sous les crocs des loups. la nature étant très ironique, vous serez ré-incarné en un bébé cerf, et devrez trouver votre rédemption dans votre inexorable quête. Vous apprendrez assez vite à contrôler le joystick virtuel à gauche de l'écran de votre mobile ou tablette Android, puis du bouton de saut (avec possibilité de double saut), et d'un léger glissé au centre de votre écran pour affronter les animaux rencontrés voulant votre trépas. Si ce dernier reste assez confortable sur smartphone, il devient moins précis sur iPad, et sera préféré par le bouton d'attaque (activable dans les options). Mais le confort optimal pour apprécier le jeu reste sans aucun doute l'utilisation d'une manette compatible avec votre appareil tactile.

Votre but est donc d'avancer vers la droite de l'écran. Plus vous avancerez, plus vous engrangerez une sorte d'expérience symbolisé sur une sorte de pierre en haut à gauche de l'écran. Une fois remplie, cette jauge de mana vous fera grandir, passant de petit faon jusqu'à un cerf adulte, vous permettant d'être plus puissant. Seulement, dans The Deer God, les obstacles à votre avancée seront nombreux. En premier lieu, vous aurez des fosses remplies de pieux, du feu, des animaux voulant votre mort, des boss impressionnants (surtout le serpent et la tortue...). Vous pourrez les affronter en leur donnant des coups de tête répétés, utiliser certains pouvoirs une fois obtenus, mais vous devrez toujours faire attention à vos trois jauges d'énergie. La rose correspond à votre santé, la verte à votre rapprochement avec la nature qui, s'il devient nul, vous fera perdre de la santé, et la jauge bleue correspondra à une sorte de mana pour utiliser vos pouvoirs ou votre attaque. Si la dernière se recharge automatiquement en avançant, vous devrez manger des fruits, champignons, baies,... pour faire en sorte de ne pas mourir en rechargeant les deux premières jauges.

Le gros point fort de The Deer God reste sans aucun doute son charme indéniable, son esthétique à l'esprit rétro, et son évolution dans les décors, dans la luminosité d'ambiance, ces nombreux petits passages magnifiques, ces clins d’œil parfois, et son approche aléatoire de votre évolutivité dans la nature. Sans pour autant prêter attention à ce que vous demande de faire le jeu, vous pourrez vous promener sans vous arrêter des heures (et des kilomètres) durant. Parfois, vous trouverez des statues de cerfs sur votre parcours, avec des sortes d'énigme à résoudre (en déplaçant des blocs la plupart du temps), ce qui vous permettra d'illuminer la statue d'un halo de lumière, vous faisant gagner un pouvoir (lumière, feu, glace, vent, planter un arbre,...) ce qui sera très utile dans votre futur. Divers caisse rose et dorée seront également à trouver pour obtenir des sortes de vies supplémentaires, sachant que si vous trépassez, vous recommencerez au dernier point de sauvegarde, ou à la dernière rencontre câline avec une cervidé. Votre relation avec les autres animaux est d'ailleurs assez poétique, avec certains qui vous aideront, et d'autre non, et de belles rencontres.

Seulement, The Deer God n'est pas encore parfait. Si vous souhaitez avancer réellement, terminer votre quête initiatique, vous aurez diverses missions à réussir. La toute première d'entre elle consiste à rapporter un monocle a un vieillard de la forêt. Sachez que si vous ne la terminez pas de suite (et elle est vraiment très facile !), toutes les autres ne se débloqueront pas, et vous pourrez errer sans rien d'autre à faire (nous sommes allé à plus de 120 jours, et la progression restait bloqué à 8%...), ce qui reste vraiment dommage. Heureusement, les autres quêtes peuvent être sautées, et pourront être terminées plus tard avec une sorte de couloir sans fin, proposant régulièrement la finalité. Ce bug de la première mission, espérons le, devrait être réglé lors d'une mise à jour, mais soyez prévenu. Il y a quelques désagréments aussi, avec les phases textuelles qui se confondent avec votre pouvoir actif lorsque vous souhaitez avancer les pages, ou encore un bug de texture sur certains obstacles, votre cerf qui sera bloqué parfois dans la bouche d'un crocodile sans pouvoir rien faire (hormis fermer le jeu et revenir pour débloquer la situation).

Il peut donc y a voir une double lecture de The Deer God, une vision de promenade ou une vision plus terre à terre de recherche de la finalité, un esprit poétique ou un esprit implacable de la nature et de ses difficultés. Ce jeu est donc assez prenant, magnifique, et gageons que les quelques défauts seront corrigés dans de futures mises à jour... En tout cas, voilà une belle quête initiatique, qui se terminera par un choix cornélien... Même si vous n'aurez pas forcément le choix ! Un jeu d'exploration aux multiples facettes, avec beaucoup de surprises à découvrir, et un bonheur à chercher.

Graphismes
8/10

Des graphismes au style totalement rétro assumé, avec une grande multitude de décors, une magnifique gestion de la luminosité, et des animations fluides. Certains passages sont un peu plus délicats du fait des tons plus sombres, mais certains décors sont tout bonnement superbes !

Bande-son
7/10

Une musique à la fois divertissante et planante qui arrive à apporter un peu de féerie, mais aussi une certaine tension, dans ce jeu poétique. Des bruitages qui restent plaisants dans l'ensemble, même s'ils ne sont pas forcément tous de qualité.

Jouabilité
8/10

Que ce soit avec le système de contrôle qui reste assez adapté, ou grâce à sa compatibilité avec les manettes pour appareils Android, The Deer God se jouera de façon assez efficace. Mais attention, si vous avancez sans terminer les missions, vous ne pourrez pas revenir dessus, et les suivantes ne seront pas proposées, ce qui reste dommage !

Durée de vie
9/10

L'aventure est longue, difficile, mais assez enivrante et poétique pour être plaisante. Vous allez devoir parcourir de nombreux kilomètres, éliminer de nombreux ennemis, dont des boss assez impressionnants, réussir des énigmes, explorer de superbes paysages,... Même si The Deer God n'est pas exempt de légers bugs, perturbant ainsi l'aventure.

Note globale
8.5/10

The Deer God est assez intrigant au départ, totalement poétique par la suite, haletant dans sa construction, et immersif dans son architecture. Crescent Moon Games et Cinopt Studio sont parvenu à proposer un jeu d'aventure et d'exploration avec un véritable message, mais qui réussi le pari délicat de vous faire voyager tout en s'amusant. Les quelques bugs seront (on l'espère) corrigé par la suite, alors préparez vous à une enivrante quête initiatique...

Commentaires
Soyez le premier à donner votre avis !
Ajouter votre commentaire
Vous aimez ce jeu ? Vous aimerez aussi...
Voir le test Android de Burly Men at Sea
8.5/10
Voir le test Android de Barmark
8/10