Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
KickMyGeek.comKickMyGeek.com

Tests > Tests jeu Android > Test jeu Android Vainglory

Vainglory sur Android

Test jeu Android publié le par Olivier

Vainglory sur iPhone et iPad
Choisissez votre personnage
Chaque personnage aura ses propres pouvoirs !
La bataille fait rage
Devenez la star du combat !
Capturez le Kraken !
Le Kraken vous aidera à detruire la base ennemi !
Remportez de belles victoires
Débloquez de nouveaux personnages pour encore plus de diversité !

Le nouveau standard du MOBA sur écrans tactiles !

Hormis l'excellent Fates Forever, le catalogue de jeux sur le Google Play Store ne comprenait pas de véritable MOBA (Multiplayer Online Battle Arena) digne de ce nom, sauf éventuellement The Witcher Battle Arena, et c'est lors de la Keynote de présentation de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus que tout le monde fut surpris par une démonstration bluffante : Vainglory. D'ailleurs, on ne peut pas être tellement surpris lorsqu'on s'aperçoit que le studio Super Evil Megacorp, instigateur du projet, est composé d'anciens de Riot (League of legend) et Rockstar (la série des GTA). Même si ce n'est pas forcément gage de qualité, cela laisse présager que du bon, ce que confirme les premières minutes de jeu dans Vainglory, particulièrement bien abouti techniquement ou graphiquement. Mais comme ce dernier est proposé en version freemium (gratuit au téléchargement avec des achats intégrés), il reste à savoir si cette sensation ne s'estompe pas au fil du temps, et surtout si on ne sera pas découpé en deux en plein vol par une micro-transaction ou une jauge d'énergie maladroite. Et bien non !

On va tout de même commencer par les quelques désagréments, mais bon, cela reste mineur ! Le premier, mais qui est totalement compréhensible, ce sera la nécessité d'avoir à temps complet une connexion internet stable et efficace. Mais bon, que serait un MOBA sans le " O " de Online... Il est vrai que sans connexion internet, il ne sera pas possible de jouer à 3 contre 3 dans des batailles épiques proposées par Vainglory. Dommage cependant que l'on ne puisse même pas s'entraîner en solo, histoire de parfaire ou d'explorer quelques techniques... Le deuxième point négatif résidera dans le mode de contrôle. Attention, il n'est pas bugué, et au contraire assez fluide, réactif et efficace. On regrettera tout de même le fait que ce soit du pseudo point & click, et non pas un système directionnel à la Spirits of Springs sur iOS, mais surtout que le jeu ne soit pas compatible avec les manettes de jeu disponibles, ce qui aurait donné encore plus de puissance au jeu, plus de précision, pour une expérience de jeu optimisée. Mais voilà, ce ne sont que les deux points négatifs que nous avons pu trouver...

Il est vrai qu'après deux années de dur labeur de la part de Super Evil Megacorp, la copie est enthousiasmante et proche de la perfection. La grande claque que tous les joueurs prendront, ce sera certainement au niveau de la qualité graphique qui est au summum de ce que l'on a vu sur appareil tactile Android jusqu'à présent, avec une parfaite utilisation de la nouvelle technologie Metal proposé par iOS 8, avec du 60 fps constant. On est vite bluffé par ce fourmillement de détails, par ces couleurs chaudes et froides à la fois, avec des textures fines, des animations explosives et des personnages magnifiques, que ce soit de loin ou en zoomant sur l'action. On ne peut qu'apprécier graphiquement Vainglory, même au niveau des menus qui sont de l'esprit du reste du jeu, comme si chaque détail de chaque partie de l'application avait été peaufiné à son maximum réalisable. Et comble du paroxysme, on ne constatera jamais aucun ralentissement, sauf lorsque votre connexion internet jouera quelques méchants tours lorsque vous serez en 3G avec un faible signal...

Après une première partie où vous serez incité à découvrir l'univers qui sera toujours le même au fil des parties, bien que votre côté pourra différer, mais également manipuler sans crainte les commandes, la boutique (attention, la boutique d'amélioration de votre personnage sans achats intégrés !), les pouvoirs de votre personnage et les ennemis, vous partirez dans une seconde quête tel un gripsou pour collecter un maximum de pièces dans un minimum de temps. Ces deux aventures vous poseront les rudiments et vous inciteront à comprendre comment faire pour éviter de mourir, ce qui est à chaque fois une perte de temps. Vous pourrez ensuite vous lancer, si vous le voulez, dans une partie en ligne, en compagnie de deux autres joueurs inconnus, contre 3 adversaires qui ne le sont pas plus. Mais vous pourrez également partir dans le mode Entraînement pour découvrir encore plus, mais surtout tester le potentiel de diverses stratégies, parcours dans ce monde onirique aux milles cheminements, afin d'obtenir une expérience plus importante et vous sentir à l'aise. Attention, ce ne sera que l'expérience du joueur, et non pas l'expérience de vos personnages qui ne peuvent augmenter qu'avec des parties en ligne vous faisant gravir votre Karma !

Vous allez donc vous lancer dans une partie en ligne, une bataille qui durera en moyenne 20 minutes, suivant votre niveau, celui de vos compatriotes et celui de vos adversaires. Même si vous êtes bon, que vous connaissez tous les rouages, vous pourrez tout de même perdre dans Vainglory, car vous ne connaissez pas à l'avance qui est avec vous et qui est contre vous (sauf si vous créez un groupe de joueurs). Le but est simple : détruire le cristal ennemi ! Car dans chaque camp, vous aurez un cristal d'énergie à défendre, 5 tourelles sur le chemin, des petites créatures qui vous serviront de sbires ou chairs à canon, et 3 héros. Dès le départ, vous devrez mettre en place une sorte de stratégie, même si vous ne pouvez pas communiquer. Les joueurs plus expérimentés feront leur petit bonhomme de chemin seul, avec un but connu d'eux, les novices iront droit devant pour exterminer l'adversaire. Car si le but ultime est toujours le même, plusieurs possibilités sont possibles. Soit vous partez faire exploser une à une les tourelles et les héros adverses pour accéder au cristal, soit vous affaiblissez l'ennemi en prenant le pouvoir sur ces mines d'or nécessaire à leur progression, soit vous essayez (sic !) de capturer le fameux Kraken pour qu'il aille tout dévaster à votre place... Et bien d'autres possibilités sont envisageables, des combinaisons d'entre elles, etc...

Dans le jeu, vous allez mourir, vous aller tuer des héros, vous allez récolter des pièces en portant un coup de grâce à n'importe quel ennemie ou en prenant le pouvoir aux mines d'or. Cet or pourra s'échanger contre des aptitudes qui amélioreront la santé de votre héros, sa puissance, sa force, sa rapidité,... Vous aurez également ces compétences, que vous ferez augmenter au fil des minutes passées, utilisables (presque) à tout moment afin de vous donner un coup de pouce momentané, mais qui devra se recharger pour pouvoir être ré-utilisé. Bref, beaucoup de choix et de chemins qui feront de Vainglory un jeu très stratégique où vous aurez le pouvoir de faire basculer la bataille. Et comme à chaque partie vous pourrez choisir un héro différent, apportant des tactiques de jeu face à l'ennemi complètement opposées, le plaisir de jeu sera ainsi à chaque fois renouvelé !

Vous allez me dire, on a pas parlé de jauge de jeu ou d'achats intégrés, choses classique dans la plupart des freemium. Et bien ici, pas de jauge, pas de blocage temporel, pas d'incitation maladive à passer par la boutique... Les achats intégrés seront présents, mais absolument pas obligatoires pour jouer, ni même pour gagner, ils ne serviront qu'à débloquer les personnages les plus puissants (Adagio, Catherine, Joule et Taka), alors que les 6 autres personnages seront jouables gratuitement. Aucun achat intégré ne permet une augmentation artificielle de votre niveau de Karma, et c'est tant mieux : bénéfice aux véritables joueurs !!! Et encore, l'achat d'ICE (pour Incredibily Concentrated Evil, que l'on peut traduire e, Quantité Incommensurable de Mal, plutôt malicieux pour un nom de monnaie premium) ne sera pas obligatoire, les 4 personnages étant déverrouillables après de nombreuses (très nombreuses) parties. Voilà donc un freemium pas du tout agressif comme on les aime, qui mériterait même qu'on y dépense quelques sous !

Vainglory est donc un parfait jeu de MOBA, et certainement le nouveau standard du genre sur plateforme tactile. Sa construction, sa profondeur, sa mécanique huilée et sa beauté magistrale en font un titre incontournable. Mais attention, vous allez passer quelques nuits blanches à coup d'une vingtaine de minutes par parties ! Nous, on y retourne...

Graphismes
10/10

Des graphismes magnifiques qui arrivent à tire le maximum de la puissance de l'API Metal, avec de très nombreux détails et animations dans une fluidité véritablement bluffante. Un plaisir des yeux !

Bande-son
9/10

Une ambiance au petits oignons avec de nombreux bruitages et chaque personnage aillant ses propres dialogues. Le fond sonore est très reposant, et la sonorité très atmosphérique et aérienne, sombre, mettant une certaine oppression, mais qui sied parfaitement à l'univers !

Jouabilité
8/10

Même si la jouabilité en pseudo point & click n'est pas toujours optimale, surtout lorsque de nombreux ennemis sont en mêlées et qu'il faut choisir la bonne cible ou encore pour vos déplacements où un système de déplacement en appui directionnel aurait été plus intéressant, le mode de contrôle reste assez précis et fluide pour des parties survoltées, que ce soit sur mobile ou tablette.

Durée de vie
9.5/10

Il n'y a pas de fin en soit, pas de limite du nombre de partie que vous pouvez jouer, et à chaque fois une expérience différente avec des joueurs qui vous aideront, ou pas, et de nombreux personnages à incarner pour diversifier le plaisir... Voilà un freemium où les achats intégrés sont loin d'être obligatoires, mais surtout sans aucune jauge limitative ! Seule votre lassitude vous fera arrêter, et encore, elle n'arrivera pas de si tôt...

Note globale
9.5/10

Apple ne s'était pas trompé en choisissant Vainglory lors de sa présentation de l'iPhone 6 et 6 Plus... Voilà un MOBA qui devient le nouveau standard du genre sur mobiles et tablettes Android avec une réalisation techniquement très aboutie, fluide, efficace, une très grande profondeur de gameplay, tactique et stratégique. Super Evil Megacorp nous propose un véritable petit bijou, et il sera bien difficile de faire mieux, ou tout du moins de s'en approcher...

Commentaires
Soyez le premier à donner votre avis !
Ajouter votre commentaire
Vous aimez ce jeu ? Vous aimerez aussi...
Voir le test Android de Fright Fight - Online Brawler
6.5/10
Voir le test Android de The Witcher Battle Arena
8.5/10