Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
KickMyGeek.comKickMyGeek.com

Tests > Tests jeu iPad > Test jeu iPad Darkest Dungeon: Tablet Edition

Darkest Dungeon: Tablet Edition sur iOS (iPad)

Test jeu iPad publié le par Olivier

Darkest Dungeon: Tablet Edition sur iOS (iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 1 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 2 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 3 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 4 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 5 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 6 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 7 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 8 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 9 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 10 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 11 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 12 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 13 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 14 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 15 sur iPad)
Darkest Dungeon: Tablet Edition (copie d'écran 16 sur iPad)

Bienvenue dans l'horreur du donjon ! Survivrez-vous ?

Il y a pratiquement deux ans, nous testions avec une joie non dissimulée l'excellent Dungeon of the Endless, séduisant par son mélange des genres et sa difficulté exacerbée qui pousse à recommencer sans cesse. À ce moment là, très franchement, je ne pensais pas revivre une expérience aussi poussée, agressive et jouissive dans un jeu disponible sur iPhone et iPad, et pourtant c'était sans compter sur ce portage développé par Red Hook Studios sur tablette iOS, qui part sur les mêmes auspices, dans un style foncièrement différent, bien plus glauque et sanglant également, mais qui sur le papier à tout pour séduire à nouveau. Mais il est assez difficile d'imaginer que Darkest Dungeon: Tablet Edition puisse arriver au même niveau que le jeu précédemment cité... pour en avoir le cœur net, partons pour le Hameau avec quelques combattants pour ne pas mourir trop vite !

Pour résumer quelque peu le précepte de Darkest Dungeon: Tablet Edition, vous débarquez dans le Hameau, que vous pourrez nommer comme bon vous semble. Sans argent, vous rencontrez un vieillard qui vous raconte son histoire, et vous attendait comme un sauveur afin de rétablir une situation qui est devenue presque apocalyptique. Il a ainsi besoin de vous pour récupérer divers objets appartenant à sa famille dans différents donjons se trouvant non loin de cette localité afin de redorer le blason de la ville et montrer aux vils créatures des environs que cette ville est encore un lieu qui compte. Bien sûr, vous n'avez pas le choix (et vous êtes là pour ça, de toute façon), vous acceptez ce rôle, les deux pieds dans la boue... ah non, dans le sang des combattants morts depuis quelques temps... et vous vous rendrez très vite compte que votre tâche est à l'opposée de la facilité !

Après une cinématique d'introduction qui met l'ambiance de façon assez brutale, et grâce à une direction artistique aux petits oignons dans un esprit très détaillé, sanglant et glauque à souhait, pour le meilleur que ce genre propose à la mode d'une bande dessinée pour adulte (attention, pas d'esprit mal placé, hein !), vous aurez un premier message assez clair et limpide, qui vous indiquera dès le départ que vous ne serez pas ici dans un jeu facile, bien au contraire, que tout choix est irréversible, et que la mort sera bien souvent sur votre chemin. De toute façon, si vous êtes en train de lire ces quelques lignes sur Darkest Dungeon: Tablet Edition, c'est que le jeu potentiellement vous plaira esthétiquement, que son ambiance lovecraftienne vous attire et que vous aimez vous faire mal... vidéoludiquement bien sûr ! Le message vous le dit : le jeu vous demandera beaucoup, et il gardera tout pour lui dans les tréfonds immondes des donjons où aucun être bien dans sa tête ne pourrait s'aventurer... mais nous, nous y allons, malgré une difficulté incommensurable ! Il ne faut pas avoir peur de l'échec, bien au contraire, mais c'est également un principe qui risque de mettre sur la touche les néophytes ou ceux qui seraient un peu plus habitués à des solutions pré-mâchées... et franchement, ça fait du bien de ne pas se faire tenir la main, même s'i on aurait parfois aimé avoir quelqu'un qui tiendrait le flambeau derrière nous plutôt que de détaller...

Maintenant que les bases sont posées, et même si on risque d'avoir perdu la moitié des lecteurs se disant que Darkest Dungeon: Tablet Edition n'est clairement pas pour eux, bien qu'avec un peu d'obstination ils pourraient prendre du plaisir, regardons d'un peu plus prêt le principe de jeu. En gros, on peu cisailler à l'épée bien tranchante le système en deux parties : la préparation et l'exploration. Les deux sont importantes, les deux se complètent, et il faut réellement s'attarder dans les deux pour pourvoir avoir une once d'espoir de sortir vivant d'un donjon. Le tout premier fera office de tutoriel où vous apprendrez les bases, avec deux combattants, avant de pouvoir en recruter des nouveaux parmi différentes classes et races, avec de nouvelles têtes, pas encore tranchées, dans la diligence, chaque semaine, c'est à dire à chaque retour d'exploration de donjon... et même s'il n'y a pas de retour, bien évidement. Dans les phases de préparation, vous serez donc dans votre Hameau, avec face à vous différents lieux qui seront accessibles au fil de votre partie, où vous pourrez donc recruter, mais également améliorer, soigner vos personnages que ce soit physiquement ou psychologiquement s'ils ont eu trop de stress (même dans l'alcool ou avec une camisole...), acheter divers objets, améliorer votre ville, etc... Pour ce faire, chaque action demandera de dépenser quelques pièces d'or, qu'il faudra aller glaner dans les méandres des lieux infestés de créatures infâmes. Il vous faudra ainsi choisir 4 personnages, sachant que certains ne veulent pas partir avec d'autres, que les expérimentés ne veulent pas pouponner les néophytes, etc... et embarquer dans l'aventure.

Dans les phases d'exploration, vous aurez forcément divers combats à opérer, et ceci se dérouleront au tour par tour par rapport au positionnement de vos personnages... ce qui implique qu'il faudra réfléchir fortement avant d'embarquer et de choisir votre donjon dans le Weald, la Crique, les Tanières, ou les Ruines, sans oublier le Donjon Ténébreux bien plus dangereux. Il est important de bien équilibrer votre équipe de 4 baroudeurs apeurés que vous envoyez presque à une mort certaine. Votre stratégie sera fortement impactée par ce choix initial, ce qui pourra vous faire réussir ou échouer. Il vous faudra bien sûr des personnages puissants pour pouvoir éliminer les créatures le plus vite possible, avec d'autres qui pourront les étourdir au préalable et d'autres qui pourraient soigner les membres un peu plus fragiles ou touchés, car comme dit précédemment, une mort dans Darkest Dungeon: Tablet Edition est définitive, et vous ne retrouverez plus votre personnage, hormis au cimetière... peu importe qu'il soit sur sa première mission ou qu'il soit plus aguerri en expérience et donc en compétence... et il est donc parfois difficile de choisir s'il vaut mieux laisser se reposer son héros ou l’amener avec soit pour être (presque) sûr de remporter une victoire et terminer différentes quêtes.

Heureusement, vous pourrez avoir plus de 4 personnages au Hameau, avec des sortes de réservistes qu'il ne faudra pas négliger, permettant de faire évoluer à chaque fois les équipes afin de ne pas rentrer dans une routine ennuyante, surtout que la mort pourra vite rattraper tous les membres de l'équipe... il est donc important que chaque personnage aille explorer, gagne en expérience, malgré le fait qu'ils ne veuillent pas forcément. D'ailleurs, et vous risquez de l'apprendre à vos dépends, certaines attaques ne pourront être lancées ou utilisées que lorsque votre personnage sera à une certaine place... le chevalier en arrière ne servira à rien, et il risque même de mourir du fait du stress, voir d'une crise cardiaque, il vaut mieux le mettre aux avants postes. Il faudra donc régulièrement ré-équilibrer son style de jeu, surtout que votre personnage préféré risque de mourir en à peine 15 minutes de jeu, et que le suivant pareil... oui, on l'a déjà dit, mais Darkest Dungeon: Tablet Edition est vraiment difficile, et même pour les vivants que vous envoyez au casse-pipe comme des morts en suspens... Il ne faut donc pas s'attacher, ni penser qu'un style de tactique sera mieux qu'un autre, vous risquez de le voir à vos dépends et de modifier votre façon de jouer de très nombreuses fois, ce qui donne un intérêt encore plus important à ce titre !

Lors de vos quêtes générées aléatoirement dans des cartes qui le sont également, votre but reste à peu prêt toujours le même : nettoyer tout ce qui se trouve devant vous. Pour se faire, vous déplacerez votre petite troupe en avançant dans des couloirs exigus et morbides, ou la lumière se fait rare et votre flambeau s'éteint. Il vous suffira d'appuyer sur le côté gauche ou le côté droit de l'écran de votre iPad afin de faire se mouvoir les 4 protagonistes dans ce sens, appuyer sur les trésors, les caisses, retirer avec une pelle ou avec vos mains (mais vous perdrez de la santé à le faire) des tas d'immondice en putréfaction, et affronter diverses créatures. Darkest Dungeon: Tablet Edition vous proposera lors du tour d'un membre de votre équipe de choisir l'action à opérer parmi celles disponibles pour votre personnage, que ce soit en attaque au corps à corps ou à distance, en défense, en soin, etc... mais également la ou les cibles de votre action. Même si l'interface reste assez petite sur iPad, qui plus est sur iPad Mini, la prise en main reste plutôt aisée et agréable, avec une bonne précision de contrôle. Le seul réel regret sur ce portage reste le fait que l'interface ne prenne pas l'intégralité de l'écran, restant sur un 16/9ème, et que le travail n'est pas été jusqu'à une adaptation complète de l'interfaçage. Certains textes restent donc petits par moment... mais intégralement en français !

On pourrait encore vous asséner de bons nombres de qualités et de détails qui font de Darkest Dungeon: Tablet Edition une réelle tuerie, comme la gestion de votre inventaire et des objets que vous ne pourrez pas ré-utiliser si vous les prenez en mission et que vous ne les utilisez pas dans celle là, ce qui rajoute encore plus de réflexion... alors est il utile de prendre une pelle ? Pas sûr... mais si besoin, comment faire ? Chaque phase de ce jeu est un mixte entre réflexion prudence et violence, et le taux de mort risque d'atteindre des sommets, avec toujours cet équilibre à obtenir entre rudesse dans l'attaque et santé à préserver... avec même tout un volet psychologique des héros assez marrant et iconoclaste faisant modifier complètement les mécaniques parfois. Oui, la difficulté est là, mais le plaisir intense, et la réussite jouissive ! Mais de là à espérer sortir vainqueur, il vous faudra de nombreuses heures de jeu, et faire couler du sang à foison... et ne pas faire sombrer vos héros dans leurs tortures psychologiques et leurs stress, ce qui rendrait le groupe instable et voué à une mort qui était déjà certaine ! Sinon, ce seront ces créatures qui gagneront.

Graphismes
10/10

Avec un style très glauque et mature ressemblant à une dessin animé presque morbide, il est clair que Darkest Dungeon: Tablet Edition risque de ne pas plaire à tout le monde, et pourtant ce jeu propose un environnement sombre assez magnifique où vous aimerez descendre et regarder tous ces détails lugubres, ces pièges que l'on ne voit presque pas, et ses environnements dangereux. Une déliquescence magistrale !

Bande-son
9.5/10

Une musique immersive, mais surtout une voix-off qui porte complètement le sonorité du jeu, permettant de délivrer beaucoup de profondeur au jeu, tout comme l'ensemble des bruitages qui appuient encore un peu plus sur l'esprit presque sadomasochiste et dangereux d'aventure dont on ne revient presque pas tant le danger est bruyant et excessif !

Jouabilité
9/10

Le système de jeu a été très bien adapté à l'iPad, même s'il vaut mieux préférer un grand iPad plutôt qu'un iPad Mini pour une meilleure visibilité et un confort dans la sélection des boutons et actions qui restent bien placés et ergonomiques. Le jeu réagit bien, reste fluide, mais on peut regretter qu'il ne prenne pas l'intégralité de la place sur l'écran de votre tablette iOS, ou encore les temps de chargement qui sont parfois de plus d'une bonne dizaine de secondes...

Durée de vie
10/10

Très franchement, grâce aux mécaniques et aux détails proposés ici, mais également à la difficulté et l'esprit aléatoire d'un excellent jeu de RPG à l'esprit roguelike, vous risquez de vous plonger des heures et des heures dans les méandres de ces environnements plus que dangereux, avançant petit à petit pour améliorer votre ville et vos personnages, et vous aurez beaucoup de mal à vous échapper de ce calvaire psychologique... pour votre plus grand bien !

Note globale
9.5/10

Il n'y a pas à dire, Darkest Dungeon: Tablet Edition est véritablement excellent, totalement addictif, complètement difficile, où la moindre erreur se payera immédiatement dans une mort abrupte. Chaque instant est tendu, chaque décision est à peser, chaque action ou utilisation de pièce est à réfléchir. Ce portage sur iPad réalisé par Red Hook Studios est une véritable tuerie, qui peut être encore amélioré sur certains détails, mais c'est un jeu à ne pas louper, un investissement qui sera totalement rentabilisé par le plaisir épouvantable qui vous fera passer du stress, à la joie, au stress, à la mort, en quelques instants. L'un des jeux de l'année, sans aucun doute !

Commentaires
Soyez le premier à donner votre avis !
Ajouter votre commentaire
Vous aimez ce jeu ? Vous aimerez aussi...
Précédant
Voir le test iPhone / iPad de Crowntakers - L'ultime RPG stratégique
8.5/10
Voir le test iPhone / iPad de SteamWorld Heist
9/10
Voir le test iPhone / iPad de Guild of Dungeoneering
9/10
Voir le test iPad de Dungeon of the Endless
9.5/10
Voir le test iPad de Sunless Sea
8.5/10
Voir le test iPad de Desktop Dungeons: Enhanced Edition
9/10
Voir le test iPad de Heroes of Might and Magic 3 HD
9/10
Suivant