Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
KickMyGeek.comKickMyGeek.com

Tests > Tests jeu Android > Test jeu Android Slayaway Camp

Slayaway Camp sur Android

Test jeu Android publié le par Olivier

Slayaway Camp sur Android
Slayaway Camp (copie d'écran 1 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 2 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 3 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 4 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 5 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 6 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 7 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 8 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 9 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 10 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 11 sur Android)
Slayaway Camp (copie d'écran 12 sur Android)

Films d'horreur parodiques et puzzles sanglants !

Dans les années 80, de nombreux films d'horreur que l'on pouvait loué en VHS commençaient par l'archétype même du film ressemblant à tous les autres où un groupe de jeunes se trouvaient dans un endroit isolé dans lequel s'était déroulé des massacres quelques années avant. Et classiquement, de nouveaux meurtres arrivaient sur ce groupe, décimant ce dernier les uns après les autres. Le studio Blue Wizard Digital s'est inspiré de ces derniers, et de l'univers autour de la location de cassettes vidéos, pour nous proposer un... puzzle game, oui ! À vous de réaliser les 140 scènes réparties dans les 11 films de Slayaway Camp, où vous incarnez le serial killer pouvant se cacher derrière des personnages complètement différents, et vous allez devoir massacrer tout le monde dans un univers satirique, humoristique et parodique, n'oubliant pas d'être sanguinolent !

Ce jeu reprend en fait un principe déjà vu maintes et maintes fois dans les puzzle-game, et principalement sur mobile et tablette Android, où vous devez faire glisser votre avatar dans une des quatre directions, jouant avec le décor pour s'arrêter, et ainsi l'élancer dans une certaine direction. Bref, Slayaway Camp n'est vraiment pas le plus original dans le gameplay. Par contre, dans la façon de l'exploiter et dans sa présentation, il est vraiment très intéressant ! Si on se concentre sur les phases in-game, vous aurez à chaque fois une scène différente, dans des univers exploitant une ambiance du film dans lequel votre serial killer évoluera.

Dans ce jeu, les défis évolueront avec l'ajout de policiers qui vous arrêteront si vous vous arrêtez devant eux, des bibliothèques à faire tomber sur les personnages ou sur le sol pour les utiliser ultérieurement, des téléphones pour faire bouger les personnages vers l'autre téléphone de la scène, des chats qu'il ne faut absolument pas tuer (vous êtes pas sans cœur, tout de même), de l'eau, des mines, du feu... et de grandes combinaisons de tout ça. Slayaway Camp propose donc quelques casses-tête qui ne nécessitent pas uniquement la bonne prise en compte du décor pour avancer, mais surtout la bonne utilisation des éléments, et même parfois le déplacement des personnages eux même en s'arrêtant juste à côté d'eux pour les effrayer et les faire partir dans le sens inverse... mais attention, les petits chats aussi pourront être effrayé, et il vous faudra faire attention qu'il ne s'élancent pas de peur sur une mine, le feu, etc... et souvent, vous devrez revenir en arrière, ou recommencer complètement le niveau car vous n'aurez pas anticipé le bon placement d'un élément.

Pour revenir en arrière, vous aurez une sorte de touche retour, pour l'étape précédente, avec une animation dans l'esprit d'un rem-bobinage de cassette VHS. Vous aurez également à côté, une flèche pour avancer, c'est à dire obtenir un indice, en payant avec des pièces récoltées en jeu. Le premier niveau d'indice vous donne textuellement une indication afin de résoudre de façon optimale le niveau, en dépensant 25 pièces, mais si vous n'y parvenez pas, vous pourrez en dépenser 100 supplémentaires pour visualiser l'intégralité de la solution, en système d'avance rapide. Slayaway Camp propose ainsi de ne pas s'enfermer dans un niveau qui vous bloquera, et ceci permet de ne pas rester sur une frustration. Les pièces récoltées vous permettront également de débloquer des meurtres plus variés en fin de niveau, pour vous divertir de façon parodique et assez violente, mais très marrante tout de même, comme pour se désolidariser de cet ambiance macabre qui donne pourtant toute la force du jeu. La présentation du menu n'est d'ailleurs pas en reste, en conservant un esprit de boutique de location de film, et d'écran cathodique de contrôle.

Bref, Slayaway Camp est séduisant par son gameplay intéressant et sa très bonne réalisation, par son univers loufoque et horrifique qui arrive à se moquer de lui même. Tout est calibré pour être divertissant, sans oublier la difficulté, proposant 140 niveaux variés complètement différents les uns des autres, avec même par moment certains où vos déplacements seront comptés, sous peine d'être arrêté par le SWAT... ce qui vous fera échoué dans le niveau, et lancera le générique de fin ! Bref, à vous d'égorger, trucider, cramer, empaler, noyer... tout le monde sauf les chats ! Mais juste dans le jeu, bien sûr...

Graphismes
8.5/10

Une esthétique proche d'un minecraft dopé à l'hémoglobine qui aurait vu un serial killer détruire des décors en pixel art rien qu'avec sa tronçonneuse pour en faire des puzzles... Bref, une ambiance très horrifique mais dans un esprit cartoon se moquant de son univers, avec même une gestion à la rayonnage de cassette VHS, et des films aux multiples scènes à visionner, rembobiner, etc...

Bande-son
8.5/10

La musique est assez génial comme dans un film d'horreur très convenu, mais c'est surtout la voix très grave et les effets spéciaux, les cris, le sang qui gicle, et l'esprit VHS dans le menu, etc... qui permettront de trouver encore plus intéressant le jeu et son univers diaboliquement hilarant dans son sarcasme parodique.

Jouabilité
9/10

Dans les phases de jeu, vous n'aurez qu'à effectuer des glissés pour avancer dans une direction, suivant la physionomie de la scène de crime, et vous aurez les boutons de retour rapide pour revenir à l'étape précédente, ou avance rapide pour obtenir un indice, puis si cela ne vous suffit pas, toute la solution. La prise en main, que ce soit dans les phases de jeu ou les menus, est totalement adaptée aux smartphones et tablettes Android, de façon ergonomique et facile à comprendre.

Durée de vie
8.5/10

Avec 11 films à visionner, soit pas moins de 140 scènes à découper, des façon d'assassiner à collectionner, des policiers, des téléphones, des personnages à trucider... et des chats à ne jamais tuer, logique, on est pas des barbares, on ne tue pas les animaux ! De quoi s'amuser avec une difficulté évolutive, et cet univers parodique assez génial dans ses clins d’œil répétés.

Note globale
8.5/10

Slayaway Camp, ou comment faire du neuf avec du vieux... Le gameplay est éclusé, a déjà été vu maintes fois sur mobile et tablette Android, mais c'est son esprit parodique plein d'hémoglobine, et sa présentation assez géniale sous forme de présentoir de VHS qui confère à ce jeu créé par Blue Wizard Digital une aura intéressante, avec de nombreux détails qui en font un excellent jeu de puzzle de par son univers et sa présentation. Bref, ayez le cœur accroché, avant de vous faire éviscérer dans des puzzles très sanglants... pour votre réflexion !

Commentaires
Soyez le premier à donner votre avis !
Ajouter votre commentaire
Vous aimez ce jeu ? Vous aimerez aussi...
Voir le test Android de Quell Zen
7.5/10
Voir le test Android de Swim Out
8.5/10
Voir le test Android de Puttball
7/10
Voir le test Android de Bring me Cakes - Puzzle
8/10