Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
KickMyGeek.comKickMyGeek.com

Tests > Tests jeu iPhone / iPad > Test jeu iPhone / iPad Thimbleweed Park

Thimbleweed Park sur iOS (iPhone / iPad)

Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le par Mickael

Thimbleweed Park sur iOS (iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 2 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 3 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 4 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 5 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 6 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 7 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 8 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 9 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 10 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 11 sur iPhone / iPad)
Thimbleweed Park (copie d'écran 12 sur iPhone / iPad)

Bienvenue dans le monde déjanté de Thimbleweed Park !

Les point & click se font de plus en plus présents sur iPad et iPhone, on y trouve des productions de grande qualité réalisées par des développeurs passionnés qui mettent tout leur cœur pour satisfaire des joueurs initiés de longue date, ou bien des néophytes curieux qui vont vite prendre le virus ! Ces derniers temps, des titres se sont fait particulièrement remarquer, comme Shardlight et Technobabylon du studio Wadjet Eye Games, ou encore des versions remasterisées de vieux hits comme Full Throttle et Day of The Tentacle qui ont été rénovés par le studio Double Fine Productions. Le titre dont je vais vous parler est issue d’un travail de longue haleine, il a trouvé de nombreux contributeurs lors d'une campagne de financement participative Kickstarter qui s'est clôturée fin 2014, au total, il a cumulée 626 250 dollars de soutient, c’est vous dire s’il était attendu et il s’est fait attendre ! Après une sortie remarquée sur la plateforme Steam, il y a quelques mois, nous avons le plaisir de le voir arriver sur iPhone et iPad !

Thimbleweed Park, puisque c’est de ce titre dont nous allons parler, fait partie de cette grande famille de point & click, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il reprend complètement les codes des premiers titres emblématiques du genre (sortis à la fin des années 80 / début 90), on s’y croirait ! Ce n’est pas vraiment étonnant lorsque l’on regarde de plus près la biographie de ses créateurs... Le studio Terrible Toyboy, qui est à l’origine du projet, a été fondé par Ron Gilbert, vous avez certainement déjà entendu ce nom car ce monsieur est un vieux loup de mer du jeu d’aventure, c’est d'ailleurs lui qui a montré la voie du style point & click en 1987 en développant son premier jeu bien connu des puristes, Maniac Mansion, pour lequel il avait collaboré à l’époque avec un certain Gary Winnick. De nombreuses créations et collaborations plus tard (comme Monkey Island), ils se retrouvent pour ce projet ambitieux de jeu d’aventure clairement estampillé old school, et vu leur passif assez exceptionnel, on les attends au tournant !

C’est un sujet qui a tendance à me rendre bavard, alors passons plutôt au test et allons voir si leurs années d’expériences ont permis à Ron Gilbert et à Gary Winnick de nous développer une nouvelle pépite dont on parlera encore dans trente ans, comme pour la plupart des jeux pour lesquels ils ont collaborés ! Pour commencer, un choix cornélien s’offrira à vous, car deux modes de jeux sont disponibles : d’un côté le mode casu, plutôt destiné aux apprentis aventuriers, les énigmes qui vous seront proposées dans ce mode seront édulcorées, puisque celles ci conditionnent votre progression dans l'aventure, cela vous permettra de réaliser votre première expérience dans le petit monde du point & click en douceur. Vous trouverez également le mode difficile pour les joueurs confirmés ou pour les orgueilleux : dans ce mode vous aurez à résoudre la totalité des énigmes du jeu, rien ne vous sera épargné, même les plus tordues : vous ne pourrez pas dire qu'on ne vous a pas prévenu !

Maintenant que votre choix est fait, un petit tutoriel vous enseignera tout ce que vous devez savoir pour profiter pleinement de votre aventure. On peut dire que les commandes de Thimbleweed Park sont authentiques, parce que l’on retrouve le game design classique des point & click de l’époque avec ce que l’on appelle des commandes verbales. Une liste d’actions écrites vous est proposé : Voir, Ouvrir, Fermer, Parler, Utiliser, Tirer, Pousser, Ramasser... Pour ceux qui ne connaîtraient pas, pour effectuer une action, vous devez simplement toucher l’action choisie puis sur la partie du décors ou l’objet avec lequel vous souhaitez interagir. Par exemple, pour ramasser un objet vous n’aurez qu'à appuyer sur l’action ramasser, puis sur l’objet en question, il apparaîtra alors dans votre inventaire qui se trouve sur la partie inférieure de votre écran d'iPhone ou d'iPad, pour utiliser un objet de votre inventaire, vous devrez appuyer sur l’action utiliser, appuyer sur l’objet souhaité et toucher l’élément du décor avec lequel vous souhaitez qu'il interagisse ou bien sur un objet avec lequel l'associer... simple non ? Pour vous déplacer, vous devrez réaliser une simple pression sur l’endroit vers lequel vous souhaitez vous diriger et le tour sera joué.

Mais elles sont aussi modernes, car de nombreuses adaptations permettent de prendre en compte la dimension tactile de nos appareils contemporains, notamment, si vous appuyez deux fois rapidement sur un objet du décors, votre personnage effectuera l’action la plus logique, si vous appuyez deux fois sur une pancarte, votre personnage la lira tout simplement... Si vous touchez deux fois l’écran et que vous maintenez votre doigt sur celui ci, votre personnage suivra le déplacement de votre doigt, une pression maintenue fera apparaître tous les éléments du décors pour lesquels une interaction est possible, si vous faites glisser deux doigts, vous passerez un dialogue, si vous faites la même manipulation avec trois doigts vous passerez la scène cinématique.

Ceci étant dit, voici quelques mots sur l’histoire qui va vous être proposée, mais je tiens avant tout à vous prévenir, sachez que comme dans la plupart des jeux dans lesquels Ron Gilbert et Gary Winnick ont apportés leur contribution, vous allez entrer dans un monde très singulier peuplé de gens bizarres et hauts en couleurs qui vous demanderont souvent de réaliser des actions qui sortent de l’ordinaire pour lesquelles vous devrez trouver des solutions capillotractées. Alors, laissez moi vous donner un petit conseil, pour la plupart des énigmes qui vous seront proposées, laissez un peu votre logique et votre raison de côté et essayez de de vous mettre à la place des personnages de ce jeu, tout simplement en ajoutant un brin de folie à votre raisonnement !

L'histoire débute par un crime commis dans la petite bourgade de Thimbleweed Park avec toutes les interrogations que peuvent amener un cadavre en train de pixeliser, puis par l’arrivée d’un couple d'enquêteurs du FBI, les agents Ray et Reyes, qui ressemblent à s’y méprendre à Fox Mulder et Dana Scully. Leur présence apparaît un peu comme un message subliminal qui vous indiquerait que vous allez vivre une aventure dans laquelle la vérité est ailleurs... Effectivement, ça commence bien, même le motif de leur présence à Thimbleweed Park semble suspect, peut être même qu'ils ne sont pas au final ceux qu'ils prétendent être ! Un peu comme s’ils souhaitaient faire écho à leur première collaboration dans Maniac Mansion, nos deux développeurs de talent ont pris la décision de vous proposer de jouer avec différents personnages qui interviendront tantôt dans des flashback tantôt dans le cours de l’histoire. En plus de nos deux agents spéciaux, vous ferez donc la connaissance avec un clown abjecte et grossier nommé Ransome, Franklin le fantôme, et Dolorès, une développeuse de jeu vidéo torturée.

Lors des multiples rencontres que vous allez faire tout au long de votre aventure dans Thimbleweed Park, vous pourrez dialoguer, enquêter, interroger vos interlocuteurs, lors de ces séquences textuelles, vous pourrez sélectionner les sujets que vous souhaitez aborder, et répondre selon votre désir en sélectionnant l’une des propositions qui apparaîtront sur la partie inférieure de votre écran. Vous croiserez une multitude de Personnages Non Joueurs, parmi lesquels, deux frères... euh sœurs, déguisées en pigeons obsédés par un signal, un Shérif qui se prend pour un Médecin légiste, qui se prend pour un Maire et qui vous assure qu'ils sont trois personnes différentes. Bon, je ne vais pas tout vous dévoiler mais vous verrez, c’est un vrai monde de fou !

Contrairement à des titres du même genre comme The Curse of Monkey Island, dans lequel vous suivez une seule histoire disposant d’un fil conducteur unique, dans Thimbleweed Park la trame de votre aventure va évoluer tout au long de l’histoire et des personnages que vous allez incarner, de nombreux objectifs divers et variés vont donc se succéder pour vous permettre d'avancer dans les histoires du jeu. Je trouve l’idée particulièrement bonne est très originale, c'est un peu comme une boite de chocolat (comme dirais l’autre...), vous ne pourrez pas vraiment prévoir ce qui va vous tomber dessus, vous serez impatient de savoir, énigmes après énigmes, où cette histoire qui n'est pas cousue de fil blanc va vous amener. Si certaines énigmes vous résistent, vous trouverez dans certains coins de la ville le numéro de téléphone de la hotline astuçotron 3000 qui vous donnera des indices en fonction de votre état d’avancement dans le jeu, idée originale non ?

Graphiquement parlant, Thimbleweed Park est un jeu en 2D pixelisé, un peu comme un hommage à ses ancêtres sortis il y a trente ans tout juste, comme à l’époque d’ailleurs, il propose une vue à la troisième personne, vous voyez donc votre personnages évoluer au grès des actions que vous lui demandez de réaliser. La bande son est également à la hauteur des attentes que l’on pourrait avoir, les voix anglaises sont également très bien choisies, elles collent complètement avec l’esprit un peu barré du jeu.

Le studio Terrible Toyboy nous offre donc un jeu d’aventure d’une grande qualité qui apportera son lot de nostalgie, d’ailleurs, si vous avez suivi les créations de Ron Gilbert et de Gary Winnick à l’époque de LucasArt, vous vous délecterez des nombreux clins d’œils déposés ça et la dans les ruelles et les coins sombres de Thimbleweed Park. Pour ceux qui ne connaissent pas cette période mythique pour les jeux d’aventure, ce ne sera pas un problème en soit. Ce jeu d'aventure est rempli de fraîcheur, il vous fera souvent sourire et même parfois froncer les sourcils, lorsque vous resterez bloqués de longues heures sans trouver la solution de l'énigme qui vous permettrait d’avancer, mais une chose est sûres c’est qu'il ne vous laissera pas indifférent, alors foncez et bon jeu !

Graphismes
9.5/10

Du pixel, rien que du pixel, un peu comme un hommage à ces jeux de trente ans d'âge qui n'ont pas pris une ride ! C'est extrêmement bien fait, les visuels sont magnifiques, vous prendrez plaisir à déambuler et à découvrir les nombreuses zones de jeu.

Bande-son
9.5/10

La musique, les effets sonores et les voix (doublées en anglais) sont vraiment excellents. Entre suspens et folie, tout converge dans le même sens pour rendre votre expérience auditive optimale.

Jouabilité
9.5/10

Une prise en main simple et intuitive à l’image des jeux d’aventure des années 90, c'est un plaisir de retrouver cette interface revue et adaptée à un jeu contemporain ! À certains moments, les phrases des dialogues sont trop longs et dépassent de l'écran, ce qui ne gène pas néanmoins pour la compréhension, mais ça gâche un peu. Notez que tous les dialogues sont sous titrés en français !

Durée de vie
9/10

C'est toujours délicat de parler de durée de vie pour des jeux de ce type, car celle ci pourra varier de manière importante en fonction de votre capacité à résoudre les nombreuses énigmes présentes. Une chose est sûre, c'est que votre expérience sera toujours trop courte et il est fort à parier que vous ne serez pas rassasiés au moment du clip de fin.

Note globale
9.5/10

Lorsqu'on est plongé dans Thimbleweed Park, on ressent un retour aux sources : du pixel très fin, des dialogues drôles et tordus à la fois, des clins d’oeils à gogo... et bien entendu le système de commande unique propre aux jeux de l’époque, c'est un vrai voyage dans le temps, on se croirait face à une production Lucas Art des années 90, et croyez moi c’est assez assez génial ! Si vous pensez qu'il faut avoir connu cette période pour apprécier, détrompez vous, tout a été fait pour permettre à un large public de se plonger avec plaisir dans ce jeu qui sent les années 80 à plein nez !

Commentaires
Syllin
21 septembre 2017 à 08:41

Super jeu ! Je l'attendais avec impatience. Rien de tel qu'un bon vieux point'n'click... Enfin vieux... Vous voyez ce que je veux dire ^^

En tous cas je consulte ce site tous les jours et j'en suis fan, continuez comme ça !!

Ajouter votre commentaire
Vous aimez ce jeu ? Vous aimerez aussi...
Précédant
Voir le test iPhone / iPad de Full Throttle Remastered
9.5/10
Voir le test iPhone / iPad de Day of the Tentacle Remastered
9.5/10
Voir le test iPhone / iPad de Milkmaid of the Milky Way
9/10
Voir le test iPhone / iPad de Shardlight
9/10
Voir le test iPhone / iPad de Grim Fandango Remastered
8.5/10
Voir le test iPhone / iPad de Paul Pixel - The Awakening
9/10
Voir le test iPhone / iPad de Technobabylon
9/10
Suivant